Lâcher prise pour se réinventer ?

Agilité et innovation sont dans un bateau…
10 mai 2017
Le Shift fait son cinéma…
13 juillet 2017
 
Lors du Summercamp 2016, nous avions proposé aux campeurs-entrepreneurs de travailler sur le thème des rêves. Quels rêves d'enfant ont-il gardés à l'âge adulte ? Comment se réaligner avec ses plus profondes aspirations ? Le week-end avait été dense et fort en émotions... mais ce n’était rien comparé au Summercamp 2017 dont le thème cette fois-ci était « lâcher prise ».

Quels sont les liens entre accomplissement personnel, aventure entrepreneuriale et lâcher prise ? c’est ce que nous avons tenté de découvrir ensemble les 23, 24 et 25 juin 2017 à Sables d’Or ("près des dunes...")


L'illusion du contrôle

L’un des moyens d’apprivoiser le lâcher prise consiste à l’opposer à son contraire : le contrôle. Lorsqu'on est entrepreneur, on est beaucoup "en contrôle". D'une part parce qu’on passe le plus clair de notre temps à résoudre des problèmes, d’autre part parce que c’est ce que les autres attendent de nous : contrôler la vision, la boite, les salariés, les clients, le marché, la trajectoire... Mais nous aimons tous, à des degrés différents, avoir le contrôle, sur notre vie professionnelle, sur notre vie personnelle, sur nos émotions et parfois même sur les autres :)

Pourtant dans certains cas, nous butons sur un problème, incapables de trouver une solution. Nous pourrions nous comparer à cette mouche prisonnière dans la pièce, qui cherche à sortir et qui se cogne au carreau de la fenêtre jusqu'à épuisement total. Parfois, la solution est tout simplement ailleurs. Lorsque nous réalisons que nous ne pouvons changer ni les événements ni les autres ni la vitre :) et que nous pouvons seulement changer notre comportement et notre perception, alors nous sommes dans le lâcher prise.

Lâcher prise, pour se donner l'espace de se réinventer...

Au Summercamp, nous avons découvert ensemble que lâcher prise n'est ni abandonner ni renoncer, c’est une action volontaire pour changer de posture. Se mettre en capacité d'observer et d'accueillir. C'est en quelque sorte prendre du recul ou faire un pas de côté : un détachement, temporaire, pour souffler. Lâcher prise nous affranchit du complexe d’Atlas, portant le monde – et tous ses problèmes - sur ses épaules. Et quand on est entrepreneur, on connait bien le complexe d'Atlas :)

D'autre part, entreprendre est un voyage au pays de l’incertitude : vais-je réussir ? avant d’atteindre mes limites ? avec les bonnes personnes ? en sortirai-je grandi ? que devrais-je sacrifier au passage pour réussir ? Lâcher prise, peut alors aider à redessiner les contours exacts de notre responsabilité dans le monde en renonçant à aborder l'existence avec la mentalité "assuré tous risques". Quelle que soit notre prétention à tout contrôler, la vie est pleine d'imprévus qu'il faudra savoir accueillir. Lâcher prise nous permet donc de profiter pleinement de l'aventure entrepreneuriale en cessant de reprocher à la vie de ne pas nous donner ce que nous attendions - pour créer autre chose.

Lâcher prise procure alors un sentiment de responsabilité envers soi-même et les autres. Alors pourquoi et quand lâcher ?
  • Pour se libérer de pensées négatives, évacuer le désordre mental et réduire la charge mentale : idéal si vous êtes un profil hyperactif ou qui pense trop !
  • Dans les situations de grande complexité ou de grand stress, les entrepreneurs en vivent quelques-unes ! Lâcher prise pour éviter le burn-out.
  • Quand on a des symptômes psychosomatiques (le trac, la boule au ventre, l'impression d'étouffer) : avant de pitcher, lâchez prise !
  • Pour tous ceux qui ont un niveau d'exigence très élévé tout le temps
  • Pour favoriser la sérendipité et se laisser surprendre en acceptant de ne pas tout contrôler
  • Pour créer de la place (physiquement et intellectuellement) pour d'autres projets et donc mieux accueillir le changement
  • Pour être créatif (on ne peut pas créer quand on est mentalement encombré ou qu’on produit de la résistance). Il faut lâcher pour laisser la place à autre chose.
  • Pour refermer définitivement des blessures et donc accroître sa résilience, par exemple, face à l'échec
  • Pour être pleinement soi


Lâcher prise : avant tout un acte de confiance

L'absence de contrôle nous fait peur : peur que les autres nous dominent, peur de se tromper, peur d’être « pas assez ceci » ou « trop cela », peur de manquer de quelque chose. Le besoin perpétuel de contrôle devient alors signe d'insécurité. Mais tel le singe qui vole de liane en liane, il faut pouvoir lâcher ce qu'on a pour attraper ce qui nous fera avancer. En l'air, le risque de tomber. Pas de lâcher prise donc sans un minimum de confiance en soi et en la vie. Mais le lâcher prise est aussi quelque part le fondement de la vraie confiance en soi. Car tant que nous avons l'illusion du contrôle absolu et que nous pensons avoir le pouvoir sur tout ce qui est, nous ne pouvons que nous surestimer (burn-out) ou nous sous-estimer (dépression). Sympa...

L'indispensable lâcher prise pour avancer

Lâcher prise est un acte de confiance qui nécessite l’acceptation de nos limites mais la confiance en notre potentiel et en notre capacité de faire avec ce qui est dans le présent. Lâcher prise ce n’est pas rien faire, abandonner.
C'est continuer à agir pour un résultat mais sans s’inquiéter du résultat.
C'est s'occuper du présent et de l'avenir sans s'en préoccuper.
C'est renoncer à contrôler, renoncer à prouver quoi que ce soit
C'est accepter que l'autre est l'autre et que je suis moi
Lâcher prise c'est ne plus désirer être heureux, mais l'être vraiment ici et maintenant
Lâcher prise c'est voyager léger, accroître sa confiance en soi et en les autres.

Pour quelqu’un comme moi qui a une perception aiguë du temps qui passe (qui devient le temps qu'il reste), et qui a envie de vivre une vie dense, lâcher prise, paradoxalement, devient vital...


Un grand merci aux campeuses et aux campeurs - Nathalie, Eric, Marie, Mélanie, Valérie, Heidi, Iphigénie, Elisabeth, David, Rackele, Jonas, Gaëlle, Sophie, Sabine, Stéphanie, Yannick, Mélodie, Damien, Emmanuelle, Lucile, Tristan, Marie-Haude, re Stéphanie - de nous avoir fait confiance (sans savoir à quelle sauce ils allaient être mangés), d'avoir lâché prise et de nous avoir montré le chemin avec autant de sincérité et de bienveillance.

Karine
Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar
 

Comments are closed.

La lettre du Shift

La lettre du Shift

Pour recevoir notre lettre d'information qui parle d'innovation, de startups, d'entrepreneuriat, de créativité, d'agilité, de leadership, d'inbound marketing et de gif animés... ? Laissez votre email !

Merci ! Vous allez recevoir un email de confirmation, n'oubliez pas de cliquer sur le lien qu'il contient !

Partagez
Tweetez
Partagez2