Playing Lean : le jeu sérieux pour découvrir la méthode Lean Startup

innovation-games-product-box
Les Innovation Games pour mieux connaître vos clients
1 novembre 2016
Café Startup #5 : Pourquoi et comment lever des fonds ?
29 novembre 2016

Jouer à entreprendre avec Playing Lean

Nous cherchions l’année dernière un jeu sérieux Lean startup pour parler de cette méthode et l’inclure dans nos formations. Nous avons choisi le jeu Playing Lean, alors qu’il n’était encore disponible qu’en crowdfunding. Mais l’un des conseillers du jeu s’appelle Ash Maurya, donc le risque n’était pas grand.

Depuis nous avons joué cet atelier des dizaines de fois en conférences agiles ou meetups entrepreneurs, avec des étudiants ou de futurs intrapreneurs. Nous l’utilisons principalement dans deux contextes différents : en atelier où l’objectif est la découverte du Lean Startup; en formation où l’objectif pédagogique est plus l’ancrage des concepts et une expérimentation de la méthode.

Au Shift, on trouve ce jeu très ludique, alors on le partage. Mais atteint-il son objectif pédagogique ?

Le roleplay du jeu Playing Lean

Vous êtes une startup souhaitant conquérir un nouveau marché avec un nouveau produit. Face à vous, des concurrents tout aussi motivés. Vous ne connaissez ni le marché, ni les besoins réels des clients, à vous de construire la bonne solution et de réussir à la vendre !

Le contexte est bien planté, car nous sommes plongés dans un contexte de forte incertitude où une approche business traditionnelle n’est pas possible. Il va falloir apprendre vite des prospects, construire vite votre produit et avancer vite dans le marché.

Le marché est structuré en différents type de clients. Les premiers clients sont peu exigeants (peu de fonctionnalités produit, pas besoin de référence de clients). Appelons-les des early adopters. Une fois ces premiers clients acquis, viennent les clients plus exigeants, à la fois sur le produit et les références, l’early majority. Ainsi de suite jusqu’au client final, votre cible. La startup ayant réussi à vendre son produit à ce dernier client a gagné la partie.

La découverte du Lean Startup

Le Lean Startup est avant tout un état d’esprit mais également une méthode avec des pratiques. Le jeu nous apporte par petites touches ces pratiques, au travers d’un jeu de cartes qui met les participants en situation.

Un atelier, avec son debreifing, dure environ 3 heures. En deux heures, la durée typique en conférence, pas le temps de lire les cartes en détail, cela limite un peu l’intérêt. Il permet de comprendre le domaine d’application du lean startup et les enjeux.



L’ancrage des concepts et le processus par le jeu

En formation, notre objectif est l’ancrage. Parler des concepts et du processus Lean Startup peut être paraitre abstrait pour ceux qui découvrent le processus entrepreneurial : faire un business model, identifier les hypothèses les plus risquées, expérimenter au plus vite et simplement, apprendre et lever les hypothèses ...

Mais faire cela, la découverte client, en même temps que la construction de son produit (en mode agile), en même temps que construire son entreprise (pour un entrepreneur), c’est tout de suite plus compliqué, la capacité d’action, l’énergie, le temps et l’argent étant limités.

Il faut faire en permanence des choix : j'investis sur des interviews ou sur une fonctionnalité du MVP ?

Ce jeu met bien cela en évidence. Or, c’est une notion subtile à percevoir. On comprend mieux l’intérêt de « voyager léger », d’investir le moins possible, d’apprendre au plus vite. Bref, le mindset du Lean startup.

Enfin, pour aider à ancrer les concepts, on s'interroge en fin de jeu sur les apprentissages, les stratégies et la compréhension des différentes cartes.

Les biais et limites du jeu

Bien sur ce n’est qu’un jeu, et il a donc ses biais. Le jeu est construit pour mettre en œuvre le Lean Startup. Donc certains (très) ronchons diront que les conclusions (du debreif) sont biasées. Il faut recentrer le débat en rappelant le domaine de validité de la méthode : avancer dans un contexte de forte incertitude.

Il manque également l’une des notions phares du Lean Startup : le pivot.

Enfin, rentrer dans les règles du jeu n’est pas simple. C’est le prix à payer pour ne pas avoir un jeu trop simpliste qui ne démontre rien. C’est plus dur pour ceux qui n’ont plus l’habitude de jouer. On rencontre cette difficulté principalement en entreprise, mais les jeux serieux font de plus en plus partie des supports pédagogiques de formation.Simon Jaillais a dessiné des posters comme support des règles :
Règles Playing Lean

Règles Playing Lean

Règles Playing Lean

Règles Playing Lean



Le jeu, très ludique, peut prendre le pas sur les messages que l’atelier cherche à faire passer. Il faut aider les participants à sortir du jeu, à réfléchir à ce qu’ils ont appris et à se projeter dans leur contexte avec ces acquis. Le temps du debrief est donc primordial.

Mais surtout, le jeu focalise sur la démarche d’ensemble, la mécanique de l’expérimentation/validation/construction. Si les cartes parlent de le business model canvas, les interview client, le MVP, ..., l’objectif du jeu n’est pas de les mettre en pratique. Il faut donc compléter la formation par un atelier fil rouge permettant de mettre en œuvre ces pratiques. A vous de choisir le bon use-case pour ce fil rouge !

Un jeu sérieux Lean Startup dans votre organisation

Vous souhaitez réaliser cet atelier, ou un autre de notre catalogue, dans votre organisation ? N'hésitez pas à nous contacter.Prochain atelier public : Conférence Lean Kanban France, 29 nov à Paris

Comments are closed.

La lettre du Shift

La lettre du Shift

Pour recevoir notre lettre d'information qui parle d'innovation, de startups, d'entrepreneuriat, de créativité, d'agilité, de leadership, d'inbound marketing et de gif animés... ? Laissez votre email !

Merci ! Vous allez recevoir un email de confirmation, n'oubliez pas de cliquer sur le lien qu'il contient !

Partagez
Tweetez
Partagez3