kelbillet yann raoul, entrepreneurs
[Aventures d’Entrepreneurs] Yann Raoul, fondateur de KelBillet
19 novembre 2015
the corner partenaire ShiftCamp, startup
[Partenaire Shiftcamp] The Corner, l’entrepreneuriat startup à la sauce étudiante
23 novembre 2015
Voir tout

J’ai été mentor au Startup weekend Saint Brieuc

Startup Week end Saint Brieuc. Mentor

Startup Week end Saint Brieuc

En octobre, j’ai passé un weekend à Saint Brieuc lors de leur premier startup weekend. Je ne vais pas faire de retour sur les projets, les pitchs et les vainqueurs de ce weekend, toutes les infos sont à lire sur le Facebook de l’équipe de l’organisation (encore merci, c’était top).

Je vais plutôt vous faire un retour sur le rôle de mentor :

Accompagner les équipes de leurs idées au pitch final devant un jury, du vendredi soir au dimanche après-midi.

Car si la mécanique du startup weekend est bien huilée (et très bien facilitée par Emma), la partie mentoring peut en général largement être améliorée.

StartUp Weekend Saint Brieuc

Startup Weekend Saint Brieuc

Utiliser des outils pour cadrer les projets

Nouvelle idée, nouvelle équipe, au démarrage d’un startup weekend, cela peut partir dans tous les sens. Le rôle du mentor est, à ce moment-là, d’aider à structurer l’équipe, et à l’aligner sur la vision du porteur du projet.

Les outils (Business Model canvas, value proposition design) jouent bien leurs rôles. Ils permettent aux équipes, qui ne se connaissent pas pour la plupart, de se poser les bonnes questions et partager une vision cohérente. Nous les expliquons et aidons à les utiliser.

Un outil pour découvrir son client

Un outil pour découvrir son client

Au fait, tu as vu, on t’a préparé des outils rien que pour toi et tes interviews clients. Tu peux les découvrir ici.

Mais quitte à utiliser un canvas, j’utiliserais plus volontiers le Lean Canvas à ce moment pour aider les équipes à se poser la question du problème plus que de la solution.

Aider les équipes à valider leurs idées

Les jurys notent les projets sur 3 critères : l’idée, la réalisation et la validation. On a tendance à oublier la partie validation. A nous de leur rappeler et de les aider à définir leur stratégie de validation de l’idée (interviews, sondage, landing page, …).
Cela pourrait donner le programme suivant :

Vendredi nuitSamedi matinSamedi après-midiNuit de samedi à dimancheDimanche matinDimanche après-midi
préparation de l’interviewpartir à la rencontre des genslancer un sondage sur la base des apprentissages du matinconstruire une landing page + stratégie de diffusiondiffusion de la landing pagebilan de l’expérimentation

D’expérience, cela permet à certaines équipes d’identifier de vrais problèmes rapidement et construire un projet plus consistant. Il est toujours acceptable de dire aux jurys qu’il reste encore à valider quantitativement une idée. Ils notent la démarche entrepreneuriale.

Mais tout le monde ne partage pas ce point de vue car le weekend passe vite, l’interview prend du temps et l’échantillonnage n’est pas toujours représentatif.

Avoir un rôle de facilitateur

Les participants d’un startup weekend n’ont pas tous le même objectif. Certains viennent découvrir, d’autres faire avancer leur projet, ou encore passer un bon weekend. En tant que mentor, nous pouvons aider les équipes à s’aligner sur un objectif commun pour ce weekend et ainsi éviter les frustrations individuelles.

Startup Weekend

Startup Weekend

Combien de mentors

J’ai eu plusieurs expériences diamétralement opposées concernant le nombre de mentors présents lors d’un tel événement.

A Saint Brieuc, nous étions tous d’accord qu’il y en avait trop, jusqu’à 8 pour 8 équipes. Les équipes étaient donc trop sollicitées, à devoir ré expliquer sans cesse leur projet. Mais cela a permis beaucoup d’échanges entre mentors, de se concerter sur les diagnostiques et de s’harmoniser sur les messages à faire passer.

A l’inverse, à Paris et Rennes, je n’avais rencontré que très peu de mentors, voire pas du tout. Cela m’a manqué pour faire de meilleurs projets.

Je pense qu’un objectif serait de vraiment construire une équipe de mentors, organisée, synchronisée, pour être plus efficace auprès des équipes. On pourrait profiter du vendredi soir pour définir cela.

Mentors vs experts

Je pense qu’une des erreurs est de mettre dans le même panier mentors et experts. Les experts ont une spécialité : compta, financement, juridique, … Le bon moment pour qu’ils interviennent semble être le samedi après-midi et un peu le dimanche matin. Ils ne sont pas là pour faire du mentoring mais pour challenger le projet par le biais de leur expertise et s’assurer qu’il n’y a pas de zones d’ombre dans le projet.

Les experts peuvent amener des réponses, ou des idées relatives à leur domaine d’expertise. Alors que les mentors sont plus là pour poser des questions et aider à cadrer. Sinon, ils s’inscrivent en tant que participants…

Quand être présent ?

La présence des mentors doit être la plus forte du vendredi soir au samedi midi, surtout la première nuit car les équipes se retrouvent seules, un peu perdues. Or il faut tout préparer pour être le plus efficace possible le samedi matin.

Les mentors sont de retours en début de soirée le samedi, après avoir laissé la place aux experts le samedi après-midi.

A partir du dimanche matin, il faut aider les équipes à se focaliser, à bien prioriser leur travail, à finir ce qu’ils ont commencé pour faire un pitch qui déchire.

A Saint Brieuc, c’est la première fois que je voyais un pitch training avant le pitch final au cours d’un startup weekend. Je trouve cela très bien. Les pitchs étaient de meilleure qualité.

Le reste du temps, allez-vous reposer…

Conclusion

Je pense qu’il faut une équipe de mentors pas trop nombreux (2/3 du nombre d’équipes par exemple), qu’il faut se définir les rôles et la manière de s’organiser dès le vendredi soir.

Puis organiser le mentoring, on peut utiliser un tableau visuel avec les équipes, les créneaux et les mentors disponibles pour ne pas sur-solliciter les équipes.

Etre présent au bon moment.

Puis régulièrement faire des points de synchro entre mentors, toutes les deux heures par exemple.

Venez en tant que mentor, pas entant qu’expert. On ne cherche pas à briller mais à aider.

Comments are closed.

La lettre du Shift

La lettre du Shift

Pour recevoir notre lettre d'information qui parle d'innovation, de startups, d'entrepreneuriat, de créativité, d'agilité, de leadership, d'inbound marketing et de gif animés... ? Laissez votre email !

Merci ! Vous allez recevoir un email de confirmation, n'oubliez pas de cliquer sur le lien qu'il contient !

Partagez
Tweetez
Partagez